Ateliers

Ateliers en milieu scolaire

Note d'intention du 10 février 2021: 
Moment long, qui s'étire, on souffle et s'essouffle… 
Manque d'air, envie de ciel bleu, d'ouvrir les fenêtres 
et de s'aérer la tête. 
Sédentarité, on prend racine, on puise au plus profond, 
on cherche des ressources enfouies, 
on retourne à la simplicité, 
et la vérité, sur ce qu'il découle de faire, 
nous apparaît: 
Mettre du sens dans ce que nous entreprenons. 
Savoir pourquoi nous faisons certains choix, 
pourquoi nous prenons certains chemins et 
quel est le mais derrière tout ça? 
Mettre ou remettre du sens dans nos vies, c'est aussi, 
retourner vers le sensible, éveiller les esprits,
élargir les regards sur le monde, 
ne pas oublier que nous sommes avant tout 
des êtres vivants, qui vois, entendent, touchent, 
goûtent et sentent. 
Tous ces sens s'éveillent au contact de l'autre 
et s'apprivoisent, l'audition peut devenir une écoute… 
la vision, un regard. 
Ce qui fait de nous des êtres humains, 
c'est notre parole, 
notre réflexion, nous pouvons échanger. 
Et c'est par ces échanges que nous pouvons nous élever, 
grandir, devenir plus fort. 
Il nous a donc paru évident de mettre 
en connexion nos spectacles et nos ateliers, 
cassons les distances et ouvrons nous, 
jouons ensemble et découvrons nous,  
faisons tomber les masques. 
Il est primordial que les enfants ont encore 
un accès à la culture, à l'imagination, aux rêves. 
Alors envolons nous, dansons, chantons, jouons! 
A travers ces quatre ateliers, nous vous proposons 
de réveiller leurs imaginaires et leur corps. 
Bien sûr ces ateliers se dérouleront dans le respect 
des gestes barrières mis en place par 
l'établissement scolaire.

Le Kurdistan

 

C’est avec une branche du Serious Road Trip, qu’elle se retrouve au Kurdistan Turque, où elle donne des ateliers pour des enfants kurdes de villes sinistrées, des réfugiés syriens ou pour de jeunes adultes kurdes qui dev se dérouler par la suite formateurs aux arts du cirque.

Le Bénin

C’est grâce à la rencontre de Prime Ezinsé au Kurdistan que le projet «A Fon D’Cirk» a vu le jour! Janvier 2019, fut la première approche avec l’école de cirque créée par Prime «Circo Bénin». Sandrine pour l’acrobatie, Karim Souini pour le clown et Anaïs Racca pour l’anglais ont été ravis de leur voyage et remettent ça pour l’année prochaine !!! La suite au prochain épisode !!!

Ateliers et déclinaisons circassiennes

C’est avec Le Prato, Ay-roop et la compagnie La Plaine de Joie que Sandrine a pu développer ses ateliers avec des publics très hétéroclites, comme les personnes agées, IME, PJJ, personnes en réinsertion, lycéens, collégiens, ateliers parents / enfants…